La BERD et l’Union européenne aident un fabricant de chaussures tunisien à dynamiser ses exportations

La BERD et l’Union européenne aident un fabricant de chaussures tunisien à dynamiser ses exportations

By Volker Ahlemeyer

Share this page:

In english

Soprotic développe ses activités dans le cadre d’une nouvelle stratégie

En Tunisie comme ailleurs, la sagesse populaire veut que les chaussures en disent beaucoup sur celui ou celle qui les porte.

Mais en fait, qu’est-ce qui fait une bonne chaussure ?

« Il faut de bonnes matières, le bon savoir-faire et un personnel suffisamment flexible, capable de s’adapter aux différents styles et aux différentes évolutions », explique Lassaad Slama, directeur général du fabricant de chaussures Soprotic. « Grâce à notre savoir-faire tunisien, nous proposons un produit original de qualité et particulièrement esthétique. »

Lassaad connaît parfaitement ce secteur d’activité. Il a débuté sa carrière dans l’industrie de la chaussure chez Soprotic, au début des années 1990, en compagnie d’un ami italien spécialisé dans le design et la production. Son entreprise produisait initialement la partie haute des chaussures, qui était vendue en aval.

La mise en place d’une stratégie commerciale

La BERD et l’Union européenne ont soutenu l’entreprise à un moment déterminant, souligne-t-il. « Nous n’avions pas d’objectifs clairs. Nous avons travaillé pendant un certain temps comme sous-traitants. Nous avons également commencé à travailler un peu en partenariat avec d’autres entreprises, mais nous n’avions pas de véritable orientation. »

Le programme de conseil aux entreprises de la BERD fournit aux sociétés comme Soprotic les compétences nécessaires à leur croissance. En Tunisie, il est financé via l’Initiative européenne pour l’inclusion financière*.

Dans le cas de Soprotic, le programme a mis l’entreprise en relation avec un expert chevronné, qui lui a permis d’élaborer une stratégie commerciale, d’avoir une meilleure connaissance du design en matière de chaussure et d’améliorer son marketing et sa politique de marque.

« Nos avons progressivement élaboré un programme de travail et une feuille de route », indique Lassaad Slama. « Nous avons développé nos partenariats avec les chausseurs. Nous avons créé notre propre marque. Aujourd’hui, nous avons confiance dans l’orientation que nous avons prise. »

 

We worked with shoe producer Soprotic to help the company establish a clear strategy, take full advantage of export opportunities and create its own brand.

In Tunisia, our business advisory programme is supported by the European Union.

More videos

Créer de nouveaux emplois

Le programme de conseil aux entreprises permet à ces dernières d’envisager de nouvelles perspectives, en améliorant leurs systèmes de marketing ou de comptabilité, par exemple, ou encore en s’alignant sur des normes de qualité internationalement reconnues ou en exportant vers de nouveaux marchés. Parallèlement, ces entreprises peuvent se développer et embaucher. Soprotic a recruté 36 nouveaux collaborateurs au cours des deux dernières années.

Samiha travaille dans l’entreprise depuis 15 ans. « Depuis l’ouverture de l’usine, de nombreux habitants du quartier ont été embauchés. J’ai commencé comme apprentie et j’ai appris sur le tas à faire des chaussures », explique-t-elle.

Comme elle, son collègue Khalid a démarré comme apprenti et a progressivement évolué, pour devenir aujourd’hui contremaître.

Exportations vers l’Europe

Soprotic fait partie de ces nombreuses entreprises tunisiennes conscientes de l’opportunité qui s’offrait à elles de vendre leurs produits sur le marché européen.

Les chaussures sont exportées vers différents pays. Chaque année, 11 000 paires sont expédiées en France, 94 000 en Italie et 118 000 en Espagne. L’entreprise vend en outre plus de 170 000 hauts de chaussure à des clients européens.

« Nous aidons l’économie tunisienne à se développer de multiples façons », déclare Antoine Sallé de Chou, responsable du bureau de la BERD en Tunisie.  « Nous permettons aux entreprises d’avoir accès au financement et nous les conseillons sur la manière de tirer pleinement profit des opportunités en matière d’exportation, en particulier vers le marché européen. Nous avons ainsi apporté notre soutien à plus d’un millier d’entreprises tunisiennes depuis 2012. »

« Soprotic est l’exemple type d’une entreprise tunisienne à même de profiter de relations commerciales privilégiées, telles que celles qui sont proposées dans le cadre de l’Accord d'association conclu avec l'Union européenne », explique Patrice Bergamini, ambassadeur de l’Union européenne en Tunisie. « En cofinançant le programme de conseil aux entreprises mis en œuvre par la BERD, l’Union européenne est fidèle à son engagement, qui est d’aider les entreprises tunisiennes à profiter des nombreuses opportunités commerciales offertes par des relations d’échange ouvertes. »

Soprotic a désormais une vision claire de son développement. Elle est prête pour l’avenir et elle peut passer à la prochaine étape de l’expansion de ses activités.

*L’Initiative européenne pour l’inclusion financière est un programme global destiné à aider les micro, petites et moyennes entreprises de la partie méridionale et orientale du bassin méditerranéen à devenir plus compétitives et à se développer. Elle apporte un financement et un savoir-faire, permettant d’encourager la croissance et de créer des emplois.

 

 

 

 

Share this page: