La BERD

La BERD soutient la modernisation des chemins de fer tunisiens

By Nibal Zgheib

EBRD supports Tunisian railway modernisation

IN ENGLISH

Un prêt de 160 millions d’euros en faveur de l’intégration régionale et pour un secteur ferroviaire plus vert

La BERD investit dans la modernisation et la rénovation de deux lignes essentielles du réseau ferroviaire tunisien, afin d’augmenter la capacité et d’améliorer les performances de celui-ci, tout en fournissant un service plus sûr et plus fiable à des milliers de passagers.

Grâce à un prêt de 160 millions d’euros accordé par la Banque, la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) pourra accroître la capacité d’un réseau ferroviaire confronté à une demande de plus en plus croissante, tout en renforçant la fiabilité et la qualité du service.

Ce financement permettra de moderniser et de réaligner la ligne existante entre Tunis et Kasserine, en améliorant les liaisons entre les deux villes et en favorisant les flux de marchandises, de services et de personnes via le réseau ferroviaire, ce qui contribuera à une meilleure intégration des gouvernorats du nord-ouest et du centre-ouest de la Tunisie avec la capitale Tunis,.

Un certain nombre d’investissements, qui s’inscrivent dans la politique de la BERD en faveur d’une économie verte, sont également prévues pour répondre au problème que pose l’augmentation du nombre de voyageurs dans les zones de plus en plus urbanisées desservies par la voie ferrée qui longe le littoral centre du pays. Le doublement et l’électrification de la dernière section de la ligne du Métro du Sahel reliant les villes de Moknine et Mahdia et le renforcement de la flotte par l’acquisition de six trains électriques modernes permettront de réaliser des économies d’énergie et de réduire les émissions de carbone de 14 000 tonnes par an. On estime en outre que l’amélioration du service ferroviaire s’accompagnera d’une réduction de la circulation sur le réseau routier de quelque 10 millions de véhicules par kilomètre par an d’ici 2021.

Un programme de développement de l’entreprise sera également mis en place, afin de soutenir le plan de restructuration de la SNCFT et la mise en œuvre de mesures destinées à renforcer sa viabilité financière sur le long terme et son efficience opérationnelle.

La coopération technique portera également sur l’accompagnement de l’entreprise dans la passation de marchés et l’élaboration d’une stratégie de renforcement du réseau, tout en soutenant les mesures environnementales et sociales nécessaires.

« Nous sommes ravis de soutenir cet important projet ferroviaire, soulignant ainsi l’engagement ferme de la Banque en faveur du programme de développement de la Tunisie pour la période 2016-20, qui fait de la modernisation des infrastructures de transport, et notamment du rail, l’un des principaux moteurs du développement économique et de l’inclusion régionale », s’est félicitée Sue Barrett, directrice des Transports à la BERD.

Ziad Laadhari Ministre tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale a indiqué que ce financement à destination du secteur ferroviaire et en particulier à la région de Kasserine s’inscrit au cœur des priorités de la Tunisie et de son programme gouvernemental qui s’appuie sur le développement de l’infrastructure de base surtout dans les régions intérieures du pays avec pour objectif principal le développement de l’économie locale et l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants.

Monsieur le Ministre a également exprimé sa satisfaction du développement de la coopération financière entre le gouvernement tunisien et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) sur les dernières années et dans divers secteurs vitaux contribuant ainsi au développement de l’activité économique du pays en général.

 

Depuis le démarrage de ses activités en Tunisie, en septembre 2012, la BERD a investi dans ce pays plus de 390 millions d’euros, répartis sur plus de 27 projets. Cet apport a pour objectif de soutenir la restructuration et le renforcement du secteur financier et le financement des entreprises privées, de promouvoir l’efficacité énergétique et d’encourager le développement d’un secteur de l’énergie durable, tout en facilitant les investissements non souverains dans l’amélioration des infrastructures. Le Rapport sur la transition 2017-18 de la BERD prévoit une croissance de l’économie tunisienne de 2,2 % en 2017 et de 2,8 % en 2018.

À propos de la SNCFT

La SNCFT est l’entreprise nationale de chemins de fer créée en 1969 pour gérer et exploiter le réseau ferroviaire de Tunisie. Elle est placée sous la tutelle du ministère du Transport. La SNCFT est une entité ferroviaire intégrée transportant des voyageurs et des marchandises. Elle exploite un réseau qui s’étend sur 2 165 kilomètres et dessert 267 gares et quatre nœuds ferroviaires, répartis sur l’ensemble du territoire.